Fonds de décors et Perspective

Par Julien Grégoire

Bonjour,

Je copie ici l'ensemble de l'article publié par Julien Grégoire sur le groupe Facebook "peinture et patine en modélisme ferroviaire"

Post 1


Bonjour à tous.

 

Il y a très… longtemps, j’ai suivi (par gout) beaucoup d’heures de cours de dessin avec un professeur extraordinaire aussi fort en caricatures qu’en dessin technique et … ce qui va nous occuper dans ces quelques posts… en PERSPECTIVE.


J’ai décidé d’aborder cet aspect car je vois très souvent de magnifiques réseaux avec un décor de fond « raté ». Je ne vais pas aborder la « qualité » de la peinture mais plutôt la notion « d’horizon » qui est une des bases de la perspective. J’ai mis du temps à me décider car le « fond de mon décor » n’était pas terminé et comme je vais utiliser des photos de mon réseau, il fallait qu’il soit « présentable » même s’il manque encore de végétation.


La règle fondamentale de la perspective est que l’horizon se trouve TOUJOURS à hauteur de vos yeux. Vous allez me dire : « et si je suis en haut d’une tour… je suis plus haut que l’horizon…. » Absolument pas, vous voyez simplement plus loin. Comme cette notion est un peu « indigeste », je vais vous démontrer tout cela avec des photos.


La deuxième règle découle de la première : Ce qui est plus haut que vos yeux, apparaîtra plus haut que l’horizon et l’inverse bien sur.


Présentation générale :
Sur mon réseau (grand rectangle gris), exceptionnellement, j’ai placé 2 bâtiments rectangulaires parfaitement parallèles au bord du réseau. Ils se trouvent sur les rails mais c’est uniquement pour l’exemple.


J’ai réalisé des photos à 3 endroits différents -> A… entre les deux bâtiments B… à gauche et C… à droite.


Veuillez SVP bien suivre la suite logique des posts qui sont numérotés

scan-000.jpg

Post 2


Sur ces 2 photos, je suis à l’emplacement A. J’ai ajouté ce qu’on appelle des lignes de fuite qui se
dirigent toutes à l’horizon au point de fuite PF1 exactement en face de moi.


Même si je dirige mon appareil plus vers le bas, pour mieux voir l’avant plan (avec la grue et les
tracteurs), vous remarquerez que le point de fuite ne bouge pas… Ah ah…. !!!

scan-001.jpg
scan-002.jpg

Post 3


Sur cette photo, je suis à l’emplacement B. J’ai ajouté les lignes de fuite qui se rejoignent toujours à l’horizon mais pas au même endroit. Cette fois c’est au point de fuite PF2 qui est juste face à moi même si mon appareil est orienté vers la droite…. Étonnant non ?. Vous remarquerez que le gros bâtiment (provisoire en carton) qui cache la poutre tout à fait a droite est plus haut que l’horizon donc plus haut que moi. C’est une « vue d’hélicoptère » qui survole les bâtiments (en bas) et qui se situe exactement au niveau « intermédiaire » de ce gros bâtiment en carton.

scan-003.jpg

Post 4


Sur cette photo, je suis à l’emplacement C. J’ai ajouté les lignes de fuite qui se rejoignent toujours à l’horizon mais pas au même endroit. Cette fois c’est au point de fuite PF3 qui est juste face à moi même si mon appareil est orienté vers la gauche

scan-004.jpg

Post 5 => La solution de l’énigme


Si vous prenez des photos dans la nature, quelle que soit votre « altitude » les lignes de fuite iront TOUJOURS à l’horizon….. Oui mais ici il y a un truc puisque cet horizon est peint et « ne bouge pas »… et pourtant ça marche.


OUI, à une seule condition ! C’est que les photos soient prises à la même hauteur que celle à laquelle vous avez placé l’horizon de votre décor. Et ça fonctionne quelle que soit l’orientation de votre regard (et de votre appareil) gauche ? en face ? droite ? vers le bas ? mais toujours à la même hauteur.


Il vous reste une décision fondamentale à prendre : A quelle hauteur allez vous placer cet horizon. Personnellement, j’ai choisi +/- 1m 60 car c’est la « hauteur moyenne » des yeux des « visiteurs ».


Si par contre vous préférez des photos plus « réalistes » beaucoup plus près du plan de roulement des trains votre horizon doit se situer au niveau où vous utiliserez votre appareil ou votre caméra.


Autrement dit, dans mon cas, si je prends des photos près du plan de roulement je ne peux pas voir mon « horizon peint » car le point de fuite se trouvera à la même hauteur que mon appareil (bien plus bas).


Donc un ciel qui « descend » jusqu’au plan de roulement ne peut être possible que si vous preniez les photos, couché par terre… impossible ici car votre objectif est déjà plus haut que le sol.


Donc à vous de choisir la hauteur …. Celle de vos yeux (et des visiteurs) debout ? assis ? mais JAMAIS plus haut que vos yeux sauf si vous invitez des basketeurs….


Autre règle absolue. Ne peignez JAMAIS (où n’utilisez pas de photo) de bâtiments en perspective puisque suivant l’endroit où vous regardez la perspective sera juste à un seul endroit (dans l’axe où la photo a été prise) et fausse partout ailleurs.


Au pire, ne peignez que la façade. Et toute dernière chose : si comme moi, votre pièce est mansardée, ne peignez rien de vertical comme des tours, de hauts bâtiments. Personnellement, j’ai juste « ébauché » des petites maisons basses et un viaduc avec des arches arrondies…. Et la mansarde ne se remarque pas trop.


Voilà, j’espère que ça vous aidera à décider où vous placez cet horizon magique

Post 6


Pour celui que ça intéresse vraiment, j’ai repris la dernière photo où on voit assez bien le grand viaduc HOe au premier plan. J’ai refait le même exercice (en rouge cette fois) c'est-à-dire placer les lignes de fuite des « plaques métalliques » de ce viaduc. Une fois de plus, elles se retrouvent toutes à l’horizon… Mais pas au même point… Pourquoi ? Simplement parce que le viaduc n’est pas parallèle au bord du réseau, il est légèrement en biais …(c’est plus « joli »)

scan-005.jpg

Post 7


Tout d’abord un grand merci pour tous vos « like » et comme certains attendent « la suite » je vais faire quelques posts complémentaires pour répondre à vos questions, remarques, étonnements divers. Je vais faire le plus simple possible (hm, hm, hm) pour répondre aux questions « principales » et peut-être aller un peu plus loin pour ceux qui viennent de « découvrir » ce domaine étonnant qu’est la perspective. Sachez tout d’abord que les plus grands peintres du passé ont parfois commis des erreurs dans ce domaine car même s’ils se rendaient compte qu’il y avait bien des « lignes de fuite » ils ne comprenaient pas vraiment qu’elles se dirigeaient toutes à l’horizon. Je dois ici préciser ma phrase. Toutes les lignes de fuite des « arrêtes » HORIZONTALES convergent toutes à l’horizon qui lui se trouve TOUJOURS à la hauteur de vos yeux. Vous sentez le rapport… horizon… horizontal…. Tiens tiens. On m’a demandé quel but je poursuivais par ces posts. Il n’y en a qu’un seul ; vous aider à définir le niveau de l’horizon sur votre décor de fond. Jusqu’à présent, j’ai pris des photos toujours à la même hauteur (celle à laquelle j’ai PEINT l’horizon sur mon décor de fond) et je pense que tout le monde a pu constater que cela donne une « sensation de cohérence » ou encore de réalisme aux photos. Pour vous prouver que c’est le « bon choix », je vais poster ici deux photos où je me place VOLONTAIREMENT MAL avec mon appareil pour prendre la photo. Pour la première photo, je me suis placé « trop haut » comme si j’étais un basketteur en visite. Les lignes de fuite convergent bien à « son » horizon qui se trouve à hauteur de « ses » yeux et pour lui, la « magie » de la perspective n’opère pas car l’horizon PEINT est trop bas POUR LUI. L’inverse est vrai aussi pour par exemple un enfant, ses yeux sont plus bas que l’horizon PEINT et ça ne fonctionne pas bien non plus… C’est ce que l’on constate assez souvent sur des photos, la hauteur de l’horizon PEINT ne correspond pas à la perspective crée par la hauteur à laquelle les photos ont été prises et c’est moins cohérent, réaliste.


J’ai eu un commentaire qui disait… « j’ai compris et comme je fais un nouveau réseau, je vais en tenir compte »…. Ne changez surtout rien à votre réseau, c’est uniquement le décor de fond qui doit être adapté. Et principalement la hauteur à laquelle vous allez PEINDRE votre horizon. Comment la choisir, c’est finalement assez simple : choisissez la hauteur à laquelle vous (et vos visiteurs, ne soyez pas égoïstes) êtes lorsque vous regardez, admirez, photographiez votre réseau. J’ai choisi +/- 1m 60 comme hauteur moyenne pour les yeux de personnes moyennes. La hauteur de votre plan de roulement n’a aucune influence. Par contre, si vous êtes un passionné de photos et qu’en général vous vous asseyez par exemple pour prendre les photos, choisissez ce niveau. Il y a cependant 2 solutions pour combiner les deux « attentes » : Si c’est possible, réalisez un décor PEINT qui peut se déplacer verticalement et suivant la hauteur à laquelle votre appareil se trouve , montez ou descendez votre décor pour avoir toujours votre horizon PEINT à la même hauteur que votre appareil. « L’angle » de votre appareil : gauche, droite, un peu plus vers le bas ou vers le haut n’a AUCUNE influence sur la perspective « HORIZONTALE » mais bien sur la perspective « VERTICALE » dont je parlerai plus tard mais rassurez vous, celle la est « toujours » bonne comme on le verra. La deuxième façon qui « donne » super … parfaitement bien c’est d’utiliser un «module spécifique » que vous placerez « dans la nature » (avec les « véritables » paysage et horizon) bien horizontalement naturellement et qui vous servira à prendre des photos. Dans ce cas la perspective fonctionnera TOUJOURS puisque le « véritable » horizon est toujours à la hauteur de vos yeux (les grands voient juste un peu plus loin que les petits)

scan-006.jpg
scan-007.jpg

Post 8


Frédéric Micheneau se sent un peu « perdu » car il pensait que le point de fuite se trouvait toujours dans l’axe de l’appareil et je tenais à le rassurer . Cela vient sans doute du fait que quand on voulait nous expliquer « un peu » la perspective, on nous montrait une belle route bordée d’arbres, bien dans l’axe de l’appareil et le point de fuite se trouve bien la au bout de la route. C’était un peu simpliste. J’ai commencé mes posts (voir le 2) par des photos prises « perpendiculairement » au plan des façades avant (et arrières) des 2 bâtiments et dans ce cas, il n’y a qu’un point de fuite HORIZONTAL « immuable » même si j’oriente un peu l’appareil vers le bas (on en reparlera).


Si je me place, un mètre, vers la droite, je vous ai déjà démontré que le point de fuite des arrêtes latérales est toujours à l’horizon mais il s’est « déplacé ». Or nous vivons dans un monde en trois dimensions et nous ne sommes forcément pas toujours « perpendiculaires » aux façades.


En réalité, il y a TROIS points de fuite (que j’avais un peu « passés sous silence » pour « simplifier »).


Il y a les façades latérales ET AUSSI les façades avant et arrières et il y a même des bâtiments comme le pentagone… (Glp… déjà que dessiner un pentagone « à plat » c’est pas coton)…. Donc un point à droite mais aussi un à gauche. Leur écartement dépend de la distance (horizontale) à laquelle vous vous trouvez du « sujet »


ET… il y en a même un troisième… il se cache bien car dans le cas de ces photos il est en dessous bien en dehors du cadre de la photo mais quand même perceptible

scan-008.jpg

Post 9


Je vous ai donc dit que dans les deux premières photos, il n’y avait qu’un point de fuite HORIZONTAL.


Or, pour être complet, comme j’en ai touché un mot dans le post 8, il y a aussi un point de fuite VERTICAL … hé oui…


Dans ces deux premières photos, il se situe en dessous de l’image, là où vont aller se rejoindre les « vertivales » de la photo (les bâtiments s’évasent vers le haut ou rétrécissent vers le bas) Je vous rassure tout de suite, il n’y en a qu’un seul mais il est « automatique » et vous ne devez pas en tenir compte mais vous allez voir qu’il peut vous faire « vaciller » voire tomber


Cela se remarque très peu sur la première photo mais beaucoup plus sur la deuxième (regardez les 2 gros bâtiments de référence mais aussi les silos sur la gauche) cela est du au simple fait que j’ai incliné (PAS ABAISSE) de quelques degrés mon appareil vers le bas. Le point de fuite VERTICAL s’est un peu déplacé vers le haut.


Sur ces photos, le point de fuite des verticales est donc loin en dessous mais il remonte, si vous vous penchez (comme l’appareil).


Mais si vous étiez sur le toit d’un building et regardiez en bas, ce point « bondirait » brutalement dans votre « image » vous donnant immédiatement un « haut le coeur » qu’on appelle le vertige. Les lignes de fuites horizontales elles resteront toujours dirigées vers l’horizon. C’est la perspective verticale qui informe votre cerveau sur la hauteur où vous vous trouvez. Le vertige se ressent quand vous regardez vers le bas.

scan-009.jpg
scan-010.jpg

Post 10


Allez… un pt’tit dernier pour la route. On n’est pas toujours sur le toit du building mais plus souvent sur le sol et en levant la tête on peut aussi ressentir une sorte de vertige « inversé » mais heureusement, on risque seulement de tomber sur son C.. Col du fémur. Je vous présente ci-dessous des photos pour illustrer ce point de fuite vertical vers le haut.


Mais, mais, mais vous me direz (gentiment) que vous avez souvent vu des photos de buildings, des rues entières avec des murs parfaitement verticaux…. Hé oui mais il y manipulation de la perspective souvent voulue, par les architectes, les promoteurs, ….pour différentes raisons ??? ça fait plus stable ? plus élégant ? que sais-je ? mais c’est une pratique très courante. Cela fait des décennies qu’il existe des objectifs « spéciaux » pour les appareils argentiques. Et de nos jours, il existe des tas de programmes pour « corriger » (en réalité fausser) cette perspective Verticale . Je vous ai mis plein de photos pour illustrer tout ça.


Ouf…. Je crois que j’ai tout dit. Demain… interro

Pour ceux qui voudraient avoir une vue d'ensemble et pouvoir imprimer voici un pdf contenant les 10 posts concernant la perspective

Pour illustrer les explications sur la perspective voici une photo provenant du groupe "les trains du monde" pour laquelle le photographe a pris soin de placer son appareil photo à la hauteur de l'horizon du décor.... et l'effet de perspective est "parfait"

scan-020.jpg
scan-011.jpg
scan-012.jpg
scan-013.jpg
scan-014.jpg
scan-015.jpg
scan-016.jpg
scan-018.jpg
scan-017.jpg
scan-019.jpg