Indications complémentaires pour installer les moteurs d'aiguille MTB-Model

La firme tchèque MTB-Model (voir leur site web, en tchèque, anglais, allemand et polonais : http://www.mtb-model.com) produit d'excellents moteurs lents d'aiguille diffusés en France par CDF de Courbevoie (voir leur site web http://www.cdfinformatique.com). La notice livrée avec le moteur par CDF a été traduite en Français ; elle est compréhensible mais nécessite de la réflexion. Pour les paresseux comme moi, je livre ici quelques conseils complémentaires pour installer un moteur Mp5 sous une aiguille Peco HO et pour préciser ce que la notice ne dit pas.

1) Il est possible de régler la course de la tige de commande de l'aiguille. D'usine, le réglage est à 6 mm ; pour une aiguille Peco HO, il faut adopter 3 mm. On doit donc suivre les instructions de la notice pour modifier la course ; on peut aussi voir une illustration des étapes sur le site web de MTB.

Étape A sans problème si on prend garde de ne pas perdre les vis et de poser le moteur à plat sur une table.

Étape B également sans problème : la pièce jaune « tombe dans la main » presque toute seule.

 

2) L'étape C, quand on découvre l'engin pour la première fois, nous a semblé moins évidente. Le moteur toujours posé à plat et le couvercle enlevé, on voit dans le boîtier un petit moteur entraînant une roue dentée jaune avec un arbre à cames ; cette roue dentée est percée de quatre trous dont l'un est obturé par une petite pièce en plastique, jaune toujours, formant téton : c'est le pion dont il est question dans la notice. Ce pion se trouve dans le trou correspondant à la course de 6 mm . Si ! Regardez bien ; ah oui, vous remarquerez que le dessin de la notice montrant cette pièce avec ses quatre trous présente le moteur toujours à plat mais (sans rien dire) retourné par rapport aux étapes précédentes ! Une fois que vous avez découvert cela, la première idée qui va vous venir va être de retourner le moteur (ouvert!) pour le voir comme sur la notice ; STOP ! Vous allez forcément faire tomber la roue dentée avec son arbre à cames et vous vous poserez ensuite plein de questions sur la bonne position pour la remonter (Cf 3 ci-après). La bonne action est de retourner la notice pour que l'image ressemble à ce que vous voyez du moteur toujours posé à plat ; le pion est donc maintenant en deuxième position en partant de la droite en étant face à la roue dentée comme sur le dessin.

Il faut donc enlever ce pion pour le placer dans le trou en troisième position à partir de la droite afin d'avoir une course de 3 mm.

Au fait, il s'enlève comment ? Hé bien en tirant dessus avec une pince car il est bien coincé dans son trou. Mais il est tout petit, ce pion ! Pour ma part, je le retire en le pinçant délicatement avec une pince coupante à raz et en faisant aussi délicatement levier ; attention de ne pas couper ! En procédant ainsi, le pion sort avec un effort modéré.

Et il est tout petit, ce pion ! Attention à ne pas le perdre, même si parfois on en trouve un de rechange dans la pochette fournie avec le moteur ; mais pas toujours, semble-t-il….

Une fois extrait, le pion est réinséré dans le trou correspondant à la course de 3 mm ; c'est donc l'étape C de la notice.

 

3) Oups : par inadvertance, vous avez quand même déplacé la roue dentée avec son arbre à came et vous ne savez plus dans quel sens replacer le tout dans le moteur. Alors regardez bien sur la notice et sur la roue : un des trous est le plus près du bord de la roue et c'est le trou pour la course de 12 mm. Le moteur étant toujours à plat sans son couvercle, il faut donc replacer la roue de façon à ce que ce trou des 12 mm soit à droite et les quatre trous alignés à l'horizontale.

 

4) Maintenant que tout est en place, passez à l'étape D ; le couvercle est doté de pions de centrage et doit se mettre en place de lui-même sans forcer.

Et voilà : le moteur est prêt à être monté.

 

5) C'est maintenant que la facilité de montage et de réglage du moteur va se révéler.

Je commence par mettre le moteur dans une de ses positions extrêmes en connectant provisoirement  les COM, Poz1 et Poz2 sur une alimentation d'accessoires (la sortie alternative d'un transfo de train classique).

Je mets l'aiguille Peco dans la position extrême correspondante.

Je monte la tige de commande sur le moteur comme indiqué sur la notice en la faisant largement dépasser vers le haut puis en la serrant.

Je positionne le moteur sous l'aiguille en le plaquant sous le support de voie (où un trou adéquat a été percé, bien sûr) et en faisant pénétrer la tige dans le trou de la traverse oscillante de l'aiguille ; la tige de commande dépasse largement. Je dé-serre la vise de blocage de la tige, j'ajuste la tige pour qu'elle affleure la traverse oscillante, je resserre la vis.

Je fixe le moteur avec deux vis au support de voie. Comme le moteur et l'aiguille sont dans la même position extrême, le positionnement de la fixation est facile.

On teste, en le raccordant à la source électrique, les mouvements du moteur. Normalement, c'est parfait : les lames vont coller correctement dans les deux positions de l'aiguille. Si nécessaire, on peut toutefois ajuster le déplacement longitudinal de la tige en intervenant sur les deux vis de réglage tel qu'indiqué dans la notice.

Comme on le voit, les réglages longitudinal et en hauteur de la tige sont on ne peut plus simple.

 

6) Il ne reste plus qu'à raccorder le moteur à son système de commande selon les indications de la notice. Pour ma part, bien que MTB indique que son moteur est muni de contacts de fin de course, je fais appel à une commande par poussoirs (ou par inverseur MOM-OFF-MOM) comme pour des moteurs à électro-aimants (Peco).

 

Nota : la présente page est libre de toute publicité.