Séance de roulage au Centre Socioculturel

Pour bien commencer l'année modéliste, rien de tel qu'une bonne séance de roulage. Nos efforts HO faisaient heureusement oublier à tous la vigilance orange "pluies verglaçantes".

Comme les fois précédentes, montage le Vendredi soir et exploitation les samedi et Dimanche après-midi. Nous sommes maintenant bien rodés: il n'a fallu s'y reprendre qu'à trois fois pour enfin parvenir à monter le réseau en laissant la place nécessaire pour ouvrir les portes du local. Et tous les membres n'avaient pas amenés leurs modules. Hormis ce problème récurrent d'espace, nous n'avons connu aucune autre difficulté technique majeure. Et pourtant, quand on examine les "tripes" électriques de nos modules, comme le montre une des photos, on prend conscience que la complexité du train électrique va un peu au-delà de celle du jouet d'enfant. Et pourtant, ils tournent....

Reflet d'une certaine actualité internationale du moment? La grande nouveauté du week-end a été la circulation d'un train américain de l'Union Pacific sur notre réseau, tracté par la reproduction par la firme Trix de la monstrueuse locomotive à vapeur US surnommée Big Boy, la plus grosse jamais construite au monde (en réalité et en HO). Totalement irréaliste, diront certains, qu'une telle machine US circule sur un réseau d'ambiance française. Mais nous ne sommes pas conformistes au Train d'Enfer: nous privilégions d'abord le plaisir pour nous modélistes de pouvoir admirer les évolutions de  toutes sortes, dont celles de cet engin mythique, tractant une belle rame assortie. Cette Big Boy passait tout juste dans les entrées de tunnel aux normes (modélistes) européennes, ou rendait toute petite par comparaison la 231 française qu'elle côtoyait, petite illustration des différences de conception entre les deux côtés de l'Atlantique.

Le matériel américain n'aura cependant pas eu le monopole des circulations: diesel françaises et convois de fret, diesel (reconditionnée) allemande et train de travaux, ont notamment animé le réseau tout au long du week-end, toujours pour le plus grand plaisir de leur mécanicien et des spectateurs.

Dernier point qui ne se voit pas sur les photos: cette première rencontre de l'année aura été un moment important d'initiation aux pièges et subtilités de la mise en œuvre d'un système digital de pilotage des trains. Le système digital offre au modéliste des avantages incomparables mais sa mise en œuvre, pour pleinement profiter de ces avantages (sinon à quoi bon?), n'est pas aussi simple que le proclament ceux qui le fabrique et le vende. Pouvoir échanger au sein d'un club devient rapidement indispensable pour déjouer les multiples pièges tendus un peu partout, ne pas s'arracher les cheveux ou jeter rageusement à la poubelle les matériels chèrement acquis! L'aide conviviale ainsi apportée n'étaient-ils pas les meilleurs vœux de bonne année?

Copie de 20170106_201955
Copie de 20170106_210015
Copie de 20170106_205854
Copie de 20170107_170938
Copie de 20170107_170855
Copie de 20170107_171005
Copie de 20170107_164650
Copie de 20170107_170950
Copie de WP_20170107_004
Copie de WP_20170107_008
Copie de WP_20170107_011