Séance de bricolage au Centre Socioculturel de l'Epine Guyon

Pour la seconde séance de l'année, nous avons décidé de faire un atelier plutôt qu'une séance d'exploitation car plusieurs membres étaient indisponibles.


Et lorsqu'on regarde les photos de cet atelier, on se demande si on est bien dans un club de modélisme ferroviaire! Des ordinateurs partout et des câbles dans tous les sens!
Philippe avait tout de même amené son ovale d'essai où divers matériels roulants digitalisés sonores ont été testés (certains ont fait entendre leur musique pour la première fois).


L'événement était toutefois créé par une activité nouvelle initiée par au moins deux membres ayant décidé de se lancer dans l'utilisation du mini-contrôleur Arduino pour animer l'exploitation, avec deux projets:
- le pilotage automatisé d'une porte d'atelier selon le mouvement des trains entrant et sortant
- la mesure, le calcul et l'affichage de la vitesse (à l'échelle) d'un train sans devoir utiliser un ordinateur.
A l'évidence, les deux débutants ont encore quelques progrès à faire, entre la porte automatique aussi rapide qu'une guillotine qui se referme sur la locomotive juste quand elle passe, et la mesure de vitesse confirmant que le modèle (non, ce n'était pas un TGV) est probablement en route vers la station spatiale internationale!


On se demande si la quinzaine qui nous sépare de la prochaine séance sera suffisante pour debugger tout ça. En tout cas, les débutants sont prévenus: on les attend au détour de la courbe.

20170224_210328
20170224_212940
20170224_212958
20170224_213159
20170224_213225